Toi aussi, tu en as marre du legging moulant et du jogging et tu te demandes si « ça rentre » toujours dans un vrai pantalon « tout ça » ? Comme pour 1/3 des français, chez toi, la douche du matinale était devenue conceptuelle ? Tu as peut-être appris à faire ton pain cocotte maison, comment déguster des plantes sauvages, tu t’es peut-être découvert un talent pour la guitare, tu t’es mis au yoga, ou tu as découvert un nouveau cours fitness défouloir… Ou encore tu as tenu tout ce temps comme un vrai lion en cage, et tu es prêt à mordre dans la vie tout comme c’était avant. C’est vrai que ce confinement a revêtu un caractère très spécial. On vient de traverser quelque chose d’inédit et quoi qu’on en ai fait, il aura eu le mérite de nous toucher individuellement collectivement.

Nos conseils pour mieux vivre le déconfinement

C’est vrai qu’on pourrait croire que nous ne pouvons rien faire face à ce type d’événements que l’on ne maîtrise pas. On pourrait choisir de suivre le nombre de personnes touchées deux fois par jour à la télé en se faisant des nœuds au ventre. On pourrait se sentir un peu perdus et subir ce qu’on appelle un phénomène de résignation. On pourrait… Ou pas.

Développer sa stratégie d’adaptation. Pourquoi ? Parce que cela nous rend fiers de nous, on booste notre estime de nous-même, on développer nos potentialités, on se nourrit de vitamines, on met en route la machine à kifs. Tu es prêt ?

Si tu nous suis ici, tu sais bien qu’on est pour la stratégie du petit pas. Si tu veux que les choses deviennent pérennes, c’est comme ça que cela marche. Une chose après l’autre. Tu verras, c’est même pas compliqué. Essaie pour voir 🙂

# Je fais mon petit bilan / même si c’est pas fini

Vous avez compris que le virus est toujours là et que si on fait n’importe quoi, on prend le risque de redevenir confinés plus tard ou de ne pas reprendre plus « normalement » en septembre. Mais ce moment particulier nous a pas laissé indifférents. L’idée c’est de comprendre ce que ce face à face avec toi même a généré chez toi. On te propose de faire un petit tri tout simple pour gagner en légèreté et énergie, comme ça :

  1. Ce que je veux pour la suite
    C’est à toi de voir… Ce qui m’a fait kiffer, ce pourquoi je me suis découvert un talent, mes points forts, ce qui me fait vibrer, le rythme a adopter, ma nouvelle posture…
  2. Ce dont je ne veux plus !
    Cela peut-être… Les relations toxiques, les situations abracadabrantesques, les machines à bad vibes, les transports en commun, le rythme de la vie…

Allez, une fois que l’as dit, et pourquoi pas écrit dans ton journal de confiné qu’on te proposait de tenir ici, les choses prennent forme. Comme une renaissance, mais plus légère. Comme une façon de reprendre le contrôle sur ce qui nous appartient et sur nos vies. Voila un super moyen de développer estime de soi, moral et énergie.
Charlotte et moi, on en a même tiré quelques chouettes enseignements sur nous-même (on t’en parle « Ce que le confinement m’a appris by Charlotte« , « Ce que le confinement m’a appris by Andréa« ). Et même que cela pourrait te concerner ici sur Superbanane dans les prochains moi avec de nouveaux projets… A suivre !

# Je soigne mon horloge biologique

On parlait de la douche, mais que dire de tes horaires de lever et de coucher ? Ici, avec l’école à la maison, et les conférences téléphoniques en direct avec le Japon dès 7h du mat’, je peux dire qu’on est restés calés. Mais chez toi ? Est-ce que tu as été tenté par des soirées plateau télé en double écran et ton smartphone en duplex ? Même bien calés ici, le lundi ressemblait un peu au jeudi, et même au mardi, tiens.

Quand on est tout décalés comme cela, surtout en « horaires à l’espagnole », c’est pas pas la forme dans ton corps ni dans ta tête. On t’en parlait ici : « Les superpouvoirs du lève-tôt !« . Il faut dire que nos rythmes et nos activités journalières sont en lien direct avec notre humeur et notre niveau d’énergie. Cette même horloge est au cœur de l’équilibre de la sécrétion des neuro-transmetteurs et des hormones. On te propose de reprendre les bases, tu vas voir c’est hyper simple :

  1. Je me couche avant 23 heures et plus ou moins tous les jours à la même heure (à plus ou moins une heure)
  2. Je me lève pas trop tard et plus ou moins tous les jours à la même heure (à plus ou moins une heure, même le week-end) (et non, on ne récupère pas les heures perdues avec une grasse mat’, sorry)

# Je végétalise mon assiette

Les légumes, les fruits, le cru, c’est la vie ! Ils donnent à tes assiettes du mordant, des couleurs, des saveurs. Et puis même si on n’est pas encore en été, il y a plein de fruits et légumes de saison qui nous reviennent en beau ce printemps : asperges, aubergines, courgettes, bientôt des tomates, concombres, radis, rhubarbe, melon… Fruits rouges, le vrai bonheur ! Et que dire des orties, pissenlits, plantain, et autres plantes sauvages à croquer.

  1. On commence son repas pas un légume cru en entrée : soupes, gaspacho, pesto à tartiner, salade et crudités… On fait bien comme on veut ou comme on peut.
  2. Si on ne supporte pas le cru, et même en bonus pour tout le monde, on entame une cure de revitalisation avec un jus de légumes frais pour l’apéro.

# Je me mets en mode « mental de super héros »

Pas besoin d’avoir des super pouvoirs pour travailler son rapport à soi et aux autres. C’est une question d’angle de vue. J’en t’en parlais ici de « Santosha » (en sanskrit), le contentement. Kiffer sa vibe. Être content de ce qu’on a… Et tout peut commencer avec des actions simples :

  1. Communiquer positivement
    Facile à dire mais même moi qui y travaille, je formule encore à la négative ou je ne suis pas toujours open dans mes formulations hein…
  2. Fermer la boite à mauvaises nouvelles
    Et ne pas se laisser globalement submerger par les bad vibes
  3. Rendre service
    Tout le monde ne pourra pas reprendre aussi facilement que toi, rends-toi utile. C’est une machine à bonnes ondes.
  4. Renouer les relations avec ceux qui t’ont manqué, même si c’est encore par email.

# Je bouge !

Confinés, boudinés ? Ici, on a commencé le confinement avec un jeûne, alors on avait un peu de marge. Et puis au final, je n’ai pas eu à lutter avec la nourriture émotionnelle pendant le confinement (une énergie moins dispersée). Et enfin, et c’est mon dernier conseil, j’ai continué à bouger ! Mine de rien je donnais encore 4 cours en live dont 2 cardio + mes sorties running rien que pour moi. Le muscle est le contrepoids du nerf. Le muscle est une pompe à énergie. Bouge, cours, vole :

  1. Si c’est la reprise, vas-y mollo avec du yoga ou de la marche nordique, les forêts viennent de rouvrir
  2. Ou si tu es en manque d’interactions sociales, prépare une sortie running à basse allure en mode blabla avec ta cop’s ? En plus courir doucement te fera pomper dans le gras.
  3. Et même, les cours en live continuent ! Rejoins-nous.
    En attendant de pouvoir pratiquer tous ensemble pourquoi pas en forêt…

Allez, prends soin de toi. Pas à pas.

superbanane yoga naturopathie cuisine végétale Andréa Budillon

LA SUPERBANANE DANS TA BOITE EMAIL !

Tout est dans le nom ! Notre kiff à Superbanane, c’est de te coller la banane (un jour on fera de la politique et on sera superbonnes en slogans). On sait que ta vie va globalement trop vite et qu’il faut être un peu partout alors welcome on board, l’important c’est de PROFITER DU VOYAGE. Alors on se fait du bien au corps et à la tête mais surtout dans la bonne humeur.

Si tu t’abonnes à notre newsletter, c’est ce que tu retrouveras une fois pas mois (en gros) dans ta boite email. Et puis, on te donnera les dates des cours et des ateliers où tu pourras nous retrouver IRL (truc de dingue).

Ton adresse email :