Alors, ils étaient bons ces petits et même gros plats dégustés en famille ? Et alors cette galette et ces chocolats ? J’espère que tu en as bien profité.

Maryline repas de fêteParce que moi aussi, je me suis laissée tenter par toutes ces douceurs, avec discernement, mais quand même. Et puis j’en ai bien profité de ces repas en famille, parce que les fêtes, cela ne fait peut-être pas toujours du bien au corps, mais alors qu’est-ce que cela fait (normalement) du bien à la tête !

Je te propose aujourd’hui un petit retour à l’équilibre (parce qu’en fait, tout est question d’équilibre), en faisant une diète (monodiète) de début d’année. Tu trouveras la recette de THE potion magique plus bas, mais en attendant, je t’explique un peu le pourquoi du comment.

Une diète (monodiète) naturopathique

Je ne sais pas si tu as suivi, mais j’étudie assidûment pour devenir naturopathe. Non, un naturopathe ce n’est pas un gourou, ce n’est pas un hermite qui vit dans les bois habillé avec une peau de bête. C’est un thérapeute qui t’aide à avoir une mode de vie plus sain, à activer tes supers pouvoirs, et qui t’écoute aussi, dans ton entier. Tiens d’ailleurs, quand j’ai dit à mes proches que j’allais devenir naturopathe, j’ai eu le droit au meilleur comme au pire. Je te laisse en rire avec moi ici : «Les 10 remarques que tu te prends quand tu dis que tu deviens naturopathe». Et si tu veux en savoir plus sur ce qui m’a poussé à devenir naturopathe, c’est par là : «En fait, c’est quoi un naturopathe ?».

Toxines, émonctoires, encrassement, késéssé ?

Attention attention, ici on va donc aborder des notions chères à la naturopathie. « Le rythme de la vie, c’est ça mon vrai patron, je suis chargé, d’électricité », qu’il disait ! Et ben oui, notre mode de vie actuel, notre (plus ou moins mauvaise) alimentation, les polluants autour de nous, le stress… Et donc les fêtes de fin d’année et les festivités de début d’année conduisent à un encrassement du corps. Notre corps est une organisation incroyable, riche et complexe. Et il faut bien avouer qu’on le malmène. Notre corps, il peut tout porter, parce qu’il a des ressources de inouïes, il sait s’adapter, alors il encaisse, il encaisse, il stocke, jusqu’à ce qu’il finisse par lâcher l’affaire. Et là c’est presque déjà trop tard.

Comme les mécaniciens ou les pros du web, les naturopathes aussi ont leur jargon. Et pour un naturopathe, un émonctoire, c’est quelque chose de très important. C’est une porte de sortie, c’est ce qui permet de faire le vide de tout ce dont on n’a pas besoin ou de ce qui est dangereux pour nous, d’évacuer. La plupart du temps tout se passe bien. La graine de courge arrive dans notre bouche, on l’avale, elle passe dans tout notre système digestif, on la divise et on trie les nutriments, on renvoie plus loin, on assimile, on stocke ou on rejette. Quand on rejette, c’est via nos émonctoires. Là je vous donnais un exemple pour de la nourriture, mais en fait c’est la même chose pour ce qu’on met sur notre peau, pour ce qu’on respire, bref tout ce qui passe l’une des portes d’entrée de notre organisme. C’est valable aussi pour notre tête, on peut aussi être encombrés dans nos têtes, ben oui.

Du coup, les émonctoires qui vous viennent spontanément à l’esprit sont…  roulement de tambour ! Notre appareil digestif (gourmands va), hé oui. Mais il y a aussi les reins, les poumons, la peau, le système uro-génital, notre système des nadis en yoga… et donc même notre psychisme ! Et ce ne sont pas de simples pots d’échappement, ce sont aussi des filtres. On reparlera des émonctoires sur Superbanane… Promis !

Mais qu’est-ce qu’il se passe quand on mange quelque chose d’inconnu qu’on ne sait pas démanteler, un truc chimique qui est mauvais ou même, qu’on a trop poussé sur le foie gras et le saumon fumé, ou même quand on mange vraiment trop de graines de courges ? Et bien on le stocke partiellement dans nos tissus. On s’entoxine. On parle de quoi ? Tu l’as bien compris, des toxines : de tout ce qui est produit par notre corps via la vie cellulaire (urée, acide urique…) ou celles qui proviennent du monde dans lequel on vit (les pesticides, la chimie alimentaire, les médicaments, les pollutions…). On sait que l’accumulation de substances étrangères ou indésirables dans ton corps te conduira fissa à des perturbations de ta santé et de ta vitalité.

Et te voilà, toi, en ce début d’année, tout stocké de trucs pas si mauvais en fin de compte (une petite couche de gras), voire même pas bon du tout, pas au mieux de ta forme en l’hiver et avec les microbes tout autour de toi.

Diète. THE potion magique, the recette !

Et c’est là que je débarque avec mon truc un peu dingue : je te propose de faire une cure de potion magique. Pour faire court, l’idée de cette cure est de faire le ménage dans ta maison (ton corps). En gros, que tu sois au top de ton potentiel et que tu actives tes superpouvoirs.

C’est une cure soft de 5 jours, pendant lequel on mange, mais pas de tout ! Une diète que presque tout le monde peut faire chez soi, si tant est qu’on est en bonne santé, et qu’on n’a pas les batteries à plat. Je ne vais jouer aux extrémistes, aux apprentis sorciers et mettre ta santé en danger, je ne t’ai pas en face de moi. Je te fais confiance ! Si tu as un doute, va voir ton naturopathe ou/et ton médecin.

Qui dit, pas de risque, dit pas de jeûne complet comme cela tout seul pas accompagné. Car oui, le jeûne a des vertus (à suivre très bientôt sur le blog), mais on ne le fait pas sans être suivi par un praticien (genre un naturopathe).

Ce qu’il y a de sûr, c’est que pour se libérer des toxines, il suffit souvent d’arrêter de surcharger le boulot que les émonctoires ont à faire dans ton corps. Donc c’est très simple, moins manger ou manger plus simplement. Ma potion magique à moi, c’est donc une mono diète naturopathique.

Car s’ils ont moins de travail d’élimination à faire, les organes de ton système digestif et notamment le foie et les intestins seront tout dispos pour retrouver leur potentiel. J’en parle aussi ici, de tes intestins : « Prends soin de ton deuxième cerveau (tes intestins)« . Pendant cette (mono) diète, l’organisme n’assimile pas plusieurs types d’enzymes, ce qui repose l’estomac et les intestins. Ton corps va utiliser ton énergie ainsi libéréééééée, délivrééée pour assurer des fonctions hautement salvatrices telles que nettoyer les déchets et les surcharges, activer tes forces d’auto-guérison et tes superpouvoirs, cicatriser et régénérer tes tissus. Normalement, les inters saisons sont idéales pour faire le grand ménage.

Et je te promets, tu vas rapidement gagner en niaque et en ressortir en pleine forme !

Alors comment on fait une monodiète en vrai ?

5 jours et que du bonheur. Si, si ! Lors de ma première mono diète, j’ai rapidement compris que j’allais bien la gérer, car (truc important pour moi) je n’ai pas eu de sensation de faim (manger, manger, manger, maaannnger !). Ce que tu dois te dire c’est que c’est temporaire. La nourriture va te revenir. Et puis même si le but c’est de faire le ménage, on le fait aussi en se libérant des déchets contenus dans nos graisses. Mine de rien, m’alléger un peu, cela me mets aussi en joie.

se lancer dans la mono diète naturopathie

Jour 1 de la monodiète

  • Transition ! On se prépare.
  • Régime végétalien. Pas de viande, pas de poisson. Juste des fruits, des légumes, crus, cuits, des légumineuses, des céréales sans gluten (riz, quinoa, sarrasin…). J’aime bien me faire des soupes ou des salades de toutes les couleurs, avec plein d’épices.
  • Et tu bois beaucoup : de l’eau, des tisanes, un peu de thé vert le matin (non pas de bière à ce stade, sorry).

Jour 2 de la monodiète

  • On continue de notre route vers le graal…
  • C’est des fruits et des légumes dans ton assiette, crus si on veut mais cuits ou préparés c’est encore mieux (soupes, compotes sans sucre, jus de légumes…). Ici, mise sur la variété, les couleurs, les goûts ! Je suis fan des smoothies dans ce contexte, c’est gourmand. Fais-toi plaisir, mais évite les fruits trop sucrés ou le raisin si tu es frileux(se).
  • Tu continues à boire beaucoup, comme le premier jour.
  • Et tu te fais du bien, un bon bain, un cours de yoga, un massage, un temps calme avec ton livre préféré…

Jour 3 de la monodiète

  • C’est le début de la monodiète à proprement parler. Là c’est facile : tu manges le même aliment à volonté toute la journée. Ahhh, je te vois venir, non, la monodiète aux gâteaux Oréo, au Nutella ou aux saucisses de Strasbourg, cela ne marche pas. Oui je sais, je compatis. Tu choisis un aliment « santé » tel que le riz, le quinoa, la patate douce, un fruit (sauf les plus sucrés) ou un légume.

Jour 4 de la monodiète

  • Trop facile, et ô bonheur, c’est comme le jour 2.

Jour 5 de la mono diète

  • C’est la fête des saveurs, c’est comme le jour 1. Mais en quantités raisonnables.

Mono diète naturopathie naturopathie superbananeLa petite banane en plus :

  • Tu choisis le fruit /le légume que tu veux ! Je suis fan de la monodiète à la pomme. Ce qu’il y a de chouette avec la pomme, c’est que tu peux faire plein de recettes : compotes nature ou avec des épices, en lamelles crues ou cuites au four saupoudrées de cannelle… Tu peux même t’installer à table avec ta famille avec quelque chose qui «ressemble» à un vrai repas : une salade de lamelles de pommes en entrée, une soupe de pommes chaudes, et une pomme à croquer en dessert. En plus, il y a plein de variétés de pommes avec des goûts différents, elle s’emporte partout et elle n’est pas chère. Alors la pomme, elle est bio, comme ça en plus tu fais le plein avec les vitamines qui sont contenues dans sa peau.
  • La monodiète au riz (complet, bio) est pas mal non plus : riz chaud à la vanille écrasé avec un peu d’eau le matin façon porridge, riz sauté dans une poêle (sans matière grasse) avec du curry le midi… Velouté de riz en mode soupe le soir.

Et après la diète ?

Après cette monodiète, l’idée n’est pas de te reprendre de mauvaises habitudes alimentaires et de te gaver. Je pense même qu’à l’issue de cette monodiète, tu auras ressentis et compris pas mal de choses dans ton corps. Tu auras compris tout ce que tu peux faire pour toi et à quel point la malbouffe peut rendre stressé et malheureux. C’est le cas pour moi.

lève-tôt bonheurOn te fait confiance, le changement c’est maintenant. Petit à petit, mais sûrement.
Cela commence par mettre plus de légumes dans ton assiette, crus ou cuits, ils doivent représenter les ¾ de ton bol alimentaire. En cette saison, fais-toi plaisir avec les fruits et les légumes de saison : pommes, poires, figues, noix, champignons, poireaux, courges, potiron, agrumes, ail, oignon… En plus, ils sont très riches en nutriments.
Tiens, je te donnais aussi de quoi te préparer des petits déjeuners sains ici : « Un super petit-déjeuner pour mettre en route tes super pouvoirs !« .

Tu vas te tonifier et booster ton moral.
La Superbanane est à portée de main finalement tu vois ?

superbanane yoga naturopathie cuisine végétale Andréa Budillon

LA SUPERBANANE DANS TA BOITE EMAIL !

Tout est dans le nom ! Notre kiff à Superbanane, c’est de te coller la banane (un jour on fera de la politique et on sera superbonnes en slogans). On sait que ta vie va globalement trop vite et qu’il faut être un peu partout alors welcome on board, l’important c’est de PROFITER DU VOYAGE. Alors on se fait du bien au corps et à la tête mais surtout dans la bonne humeur.

Si tu t’abonnes à notre newsletter, c’est ce que tu retrouveras une fois pas mois (en gros) dans ta boite email. Et puis, on te donnera les dates des cours et des ateliers où tu pourras nous retrouver IRL (truc de dingue).

Ton adresse email :