Quand on se met à vouloir mieux manger, on est un peu comme celui qui n’a pas d’enfants : on est plein de certitudes et on porte tout plein de jugements sur les autres. Comme on a la sensation de faire plein d’efforts (nous, toc !), on est à la limite du fumeur qui vient d’arrêter de fumer, un peu casse pieds. C’est moche.

A notre décharge, la route du manger léger et sain est semée d’embûches, de discours marketeux, de fausses bonnes idées… Allez viens, on t’aide à mettre à y voir plus clair pour rééquilibrer ton alimentation.

rééquilibrage alimentaire perte de poids régime naturopathie superbanane

# Pour t’alléger, plus que jamais, mets du plaisir dans ton assiette

Ceux qui viennent me consulter au cabinet de naturopathie pour parler rééquilibrage alimentaire s’en rendent compte, je ne vais pas te faire jeûner en méditant tout(e) nu(e) en haut d’une colline. Après tu fais ce que tu veux, hein qu’on se comprenne, pas de jugement, mais il y a des conseils d’hygiène de vie plus équilibrés. Car pour que cela dure, il faut miser sur le long terme. Et pour que cela fonctionne, il faut qu’on y trouve du plaisir. Sous la couette, dans les baskets, dans la tête, dans l’assiette !

C’est un peu le problème de certains discours écolos : on te culpabilise pour te faire réagir. Chais pas toi, mais l’enfant rebelle qui est en moi n’aime pas être piqué à vif et a tendance à se sauver en courant, voire à mordre. Bien que je sois la plupart du temps d’accord avec le contenu de ces discours, je pense que juste une question de forme. Se faire du mal ne donne pas très envie. Alors oui, devenir plus équilibré dans ton assiette demande quelques changements d’habitudes. Mais la frugalité peut aussi être joyeuse, tu ne crois pas ? Certains trouveront cela naïf, mais chez moi, le verre est toujours à moitié plein. #bisounoursforever

rééquilibrage alimentaire perte de poids régime naturopathie superbanane

Alors de l’amour et du plaisir dans l’assiette, on te dit !

  • On remplace un truc bon au goût mais mauvais pour la santé, par un truc bon au goût et bon pour la santé… La restriction, cela n’a jamais été long-termiste. Ce n’est ni intéressant ni efficace.
  • On persévère : il faut au moins 28 jours pour changer une habitude. On avance pas à pas, une mauvaise habitude à la fois en alternant « une bien trapue » avec une « plus facile ». On aura certainement déjà réglé 75% du problème en faisant bouger quelques grosses lignes. Tu peux même être fier de toi à chaque fois !
  • On revoit enfin l’équilibre plus global. Et là, on peut se faire aider par un nutritionniste ou un naturopathe pour avoir une vue macro et faire le tri.

# 3 faux amis du rééquilibrage alimentaire

Tu pensais que c’étaient tes nouveaux meilleurs amis, en faisant cela, tu fais le choix de la raison et pas toujours du goût. Et pourtant…

  1. Les sushis

    Un riz sans « sauce grasse » accompagné de poisson. C’est vrai que vu comme ça, cela semble sain. Prenons la loupe.
    Le riz des sushis est souvent avec un riz blanc, cuit avec un vinaigre sucré pour que cela « glue ». Bref. Une bombe de glucides blancs et « vides ». (Je t’en parlais ici  : « Addict au sucre, elle fiche sa vie en l’air. »).
    Tout cela accompagné de saumon, pas nécessairement de première qualité. « S’il demeure une excellente source d’oméga 3, ce poisson accumule aussi des métaux lourds et des polluants. ». Je te laisse lire la suite ici « Le saumon, à consommer avec modération ». C’est un peu le même combat avec le thon d’ailleurs.

  2. Les produits allégés – light

    Cette fausse bonne idée du light nous vient des régimes restrictifs où on compte les calories. Et c’est vrai que si on calcule platement, le gras pèse « plus lourd ». Trois catégories d’aliments nous fournissent de l’énergie pour faire marcher le corps (mesurée en calories). Il y 4 calories dans 1 gramme de glucides (sucres) ou de protéines (viandes, poissons) et 9 calories dans 1 gramme de lipides (le gras). Alors on s’est mis à faire la « chasse aux gras » pour alléger les rations caloriques. Fausse bonne idée sur le long terme. Les experts en nutrition en sont revenus depuis, parce que les bons gras sont hyper utiles pour ton organisme et ton système nerveux, on en reparlera. En plus ils sont hyper rassasiants. Et on a remplacé le gras… Par du sucre ! Les produits allégés ne sont que des substituts qui envoient des faux messages de satiété au corps (comme pour les boissons lights, mais si tu lis ce blog, tu as déjà dit adieu au coca zéro non ?). Ils créent dès lors un besoin. Que le corps va s’empresser de tenter de combler en mangeant plus, ou plus souvent. Bonjour les appels sucrés tout au long de la journée. Bonjour fatigue et kilos !

  3. Les jus de fruits et les smoothies industriels

    Il y a jus et jus. Il y a celui que tu fais à l’extracteur de jus en mélangeant légumes et fruits, le smoothie que tu mixes avec amour avec des fruits bio et où tu prends soin de garder les peaux / les fibres… Et il y a globalement tout le reste.
    Certains jus de fruits n’en sont d’ailleurs presque plus : il s’agit d’eau + de sucres + d’arômes parfois chimiques. Dans ces cas de figure, et ils sont nombreux, tu peux te dire que jus de fruit = coca (light ou pas) = sodas = c’est la même chose. De nombreuses études ont d’ailleurs prouvé l’impact des boissons sucrés sur le corps et leur lien direct avec le surpoids et l’obésité. Tout cela pour des calories vides de tout intérêt nutritionnel.

# 3 bons conseils pour mettre plus de sain dans l’assiette

assiette illusion optique rééquilibrage alimentaire perte de poids régime naturopathie superbanane

Il y a la même quantité dans l’assiette de gauche que dans l’assiette de droite. « La façon dont la nourriture est présentée a une influence sur notre appétit : les couverts, la vaisselle, les couleurs… rien ne devrait être laissé au hasard. » Crédit photo @Ma petite assiette

Mets plus de bon et de sain dans ton assiette. Oui mais c’est quoi le chemin là maintenant, Andréa tu nous a tous perdus avec tes sushis et les jus de fruits.

  1. Ne pas compter. Soigner son contenant.

    Une belle assiette qui donne envie de manger et/ou un petit saladier trendy. Mais de taille plus petite que ceux qui tu utilises d’habitude. Bien rempli avec une nourriture colorée, fraîche, pleine de saveurs, de bonnes odeurs… Que ce soit beau, bon et rassasiant. Et c’est tout. J’en profite pour te partager un lien qui parle de cette étude américaine qui a démontré qu’on mange 30% à 50% de plus quand on est faces à une grande assiette.

  2. La règle des 3/3.

    On sépare son assiette ou son grand bol en trois tiers. Le 1/3 sera garni de légumes crus pour se mettre en bouche, avoir de la mâche, de la fraicheur, du croquant, des vitamines et des minéraux. Le 2eme 1/3 contiendra des légumes cuits assaisonnés et épicés. Et le dernier 1/3 de féculents et/ou légumineuses, et/ou protéines.  On ne compte rien. On rend tout cela très beau à voir, très bon au goût. On ne se limite pas sur les bons gras, les sauces gourmandes et saines, sur les aromates et les épices.

  3. Prendre son temps

    Pour maximiser le plaisir à table, et aussi finalement manger moins : on mange en présence. On est à table pour MANGER, et pour prendre du PLAISIR. Pas pour se prendre la tête en se projetant sur la suite des rendez-vous de la journée, pour ruminer sur la réflexion du matin du boss, pour regarder la dernière saison de ta série préférée sur Netflix, ou pour slider sur Instagram. On prend le temps de regarder ce qu’on a dans l’assiette, d’humer les bonnes odeurs, de se rendre compte et de kiffer ce qu’on mange et c’est déjà le début de la digestion. On prend le temps de papoter avec ses proches ou son crush, et on fuit les déjeuners d’affaire stressants. On reste attentifs à notre satiété et on s’arrête quand on n’a plus faim. Ben si. Et crois-moi, ton corps va être ravi-content de pouvoir assimiler tranquillement tout ce dont il a besoin, ni plus, ni moins.

Deux autres billets sur Superbanane pour aller plus loin :

Et pour prendre ton alimentation en main, tu es le (la) bienvenue au cabinet de naturopathie de Chaville, c’est ici !

Love is on your plate !

A toi de jouer.

 

superbanane yoga naturopathie cuisine végétale Andréa Budillon

LA SUPERBANANE DANS TA BOITE EMAIL !

Tout est dans le nom ! Notre kiff à Superbanane, c’est de te coller la banane (un jour on fera de la politique et on sera superbonnes en slogans). On sait que ta vie va globalement trop vite et qu’il faut être un peu partout alors welcome on board, l’important c’est de PROFITER DU VOYAGE. Alors on se fait du bien au corps et à la tête mais surtout dans la bonne humeur.

Si tu t’abonnes à notre newsletter, c’est ce que tu retrouveras une fois pas mois (en gros) dans ta boite email. Et puis, on te donnera les dates des cours et des ateliers où tu pourras nous retrouver IRL (truc de dingue).

Ton adresse email :