Bon voilà, c’est pas parce qu’on fait du yoga qu’on ne s’énerve pas. On s’énerve moins, on se fait moins de mal avec son énervement, mais on s’énerve quand même.

Et là, voici les trucs que j’entends dès qu’on cause « vie saine » ou hygiène alimentaire et qui m’agacent au plus haut point. De rien, c’est cadeau. En espérant qu’ici comme ailleurs, vous ne croirez pas tout sur parole (même moi) et que vous expérimenterez par vous-même.

« Le petit déjeuner c’est le repas le plus important de la journée »

Bon moi je suis du genre à être affamée 5 mn après avoir ouvert les yeux. Donc je mange bien le matin. Et je suis quand même affamée à 11h, même en changeant de menu. Donc je suis ok pour faire du petit-déjeuner le repas le plus important de la journée. Et même à faire un « goûter du matin » composé de quelques noix et/ou quelques fruits. Andréa t’en dis plus aussi ici : « Un super petit-déjeuner pour mettre en route tes super pouvoirs ! ».

Mais je ne suis pas tout le monde.

Et il y a plein de gens qui n’ont pas faim le matin. Et qui sait mieux que leur propre organisme ce dont il a besoin pour bien fonctionner ? Et ben personne. Donc si tu n’as pas faim le matin et que tu ne manges pas et que tout va bien, et bien c’est parfait. Tu as en plus la chance de faire des micro-jeûns qui sont très profitables pour ton petit corps.

On en reparlera peut-être un de ces jours. Veinard(e) va !

« Les produits laitiers sont vos amis pour la vie »

produits laitiers amis pour la vieTu connais peut-être cette blague de végane : «  Tu es un bébé vache ? Non ! Alors tu ne dois pas boire de lait. » Bon le truc que je n’ai jamais compris, c’est que je ne suis pas non plus un bébé soja, un bébé riz, un bébé amande et c’est pourtant par ça qu’on me propose de remplacer le lait de vache. Bref, humour végane mis à part, le lait de vache n’est non seulement pas un ami mais souvent un truc qui peut te faire du mal.

Souvent, on ne digère pas bien le lactose à l’âge adulte. A la clé, des maux de ventre dès que tu avales du lait. Pour certain, cela va plus loin puisque cela participe à creuser des petits trous dans ton intestin (on parle de porosité intestinale). Cette fois, c’est plus compliqué à identifier parce que les conséquences sont des symptômes un peu éloignés de ton ventre : système immunitaire hors-service, problèmes de peau, allergies, maux de tête… Enfin, et ça ça marche pour tout le monde, les produits laitiers sont des ennemis de la sphère ORL. Donc quand toi au tes enfants vous avez un rhume, le nez qui coule ou mal à la gorge, mieux vaut éviter de les encrasser à nouveau avec des produits laitiers.

Tu me crois pas ? Essaie pour voir :-).

Et si tu veux en savoir plus, il y a de très bons livres sur le sujet comme Soyons moins lait, de Nicolas Le Berre chez Terre Vivante
Ou Lait, mensonge et propagande de Thierry Souccar

« Sans viande, impossible d’être en bonne santé »

Là, heureusement, les esprits ont un peu évolué ces dernières années. Mais quel parent voit sereinement son enfant devenir végétarien sans une petite angoisse pour sa santé ? Eh oui, cette frayeur est bien ancrée en nous. Pourtant aujourd’hui la surconsommation de viande tue davantage dans le monde que son absence.

Les recommandations de l’Anses sont de manger pas plus de 500 g de viande par semaine. Qui se contente de cela ? Même si vous n’en cuisinez pas du tout, vos enfants en mangent sans doute tous les jours à la cantine, ce qui les place déjà au-dessus des recommandations ! Et quand vous avez l’impression de ne pas manger de viande, comptez-vous vraiment toute la viande ? On ne parle pas que de steak de viande rouge mais aussi du jambon de votre sandwich, du porc dans les nems, du poulet dans la salade césar… ça finit par faire beaucoup.

Quant au risque pour la santé, la seule carence constatée pour les véganes stricts (donc sans viande, sans poisson, sans laitages ni œufs), c’est la vitamine B12. Donc si vous réduisez drastiquement votre consommation de produits animaux sans toutefois la réduire à néant, et bien vous risquez surtout d’être en meilleure santé.

« Grignoter ça fait grossir »

Ceux qui me connaissent le savent : je mange souvent.
Trois vrais repas et deux collations.
Et mon poids ? Stable. Tout va bien merci.

Je n’ai pas de fringales de sucre, je ne mange pas de cochonneries au distributeur.
Mais je mange souvent.
Des noix, des fruits frais ou secs le plus souvent. Parfois, gros lâchage, une tartine beurrée (lactose + gluten… rhoooo c’est pas bien) mais plus de biscuits depuis longtemps maintenant.

Je ne suis pas en train de dire que cela convient à tout le monde. Et j’aimerais bien être capable de faire des petits jeûns sereinement. Mais j’en ai vraiment assez d’entendre que le grignotage et la junk-food c’est pareil. Moi, le grignotage, c’est mon équilibre. Mon corps est content, moi aussi. Alors merci de faire comme vous voulez et de lâcher ceux qui mangent plutôt bien mais souvent.

 

Et d’ailleurs, pour finir sur le fin fond de ma pensée, je crois que c’est un peu ça la solution.

Essayer et voir ce qui convient à chacun. Se méfier des dogmes et des généralités. Apprendre à écouter son merveilleux corps, à l’écouter vraiment, et voir ce qu’il a à nous raconter. Ce qu’il aime et ce qui lui convient moins. Tiens d’ailleurs, on t’en parle ici « Vous avez 5 nouveaux messages : ton corps te parle. 3 conseils pour apprendre à l’écouter« .

Parce que dans l’alimentation comme dans pas mal de choses dans la vie, mieux vaut de petits progrès quotidiens que de grands coups de barre à gauche qui vous reviennent dans la tronche en boomerang.

Sur ce, faites-vous du bien les amis.

superbanane yoga naturopathie cuisine végétale Andréa Budillon

LA SUPERBANANE DANS TA BOITE EMAIL !

Tout est dans le nom ! Notre kiff à Superbanane, c’est de te coller la banane (un jour on fera de la politique et on sera superbonnes en slogans). On sait que ta vie va globalement trop vite et qu’il faut être un peu partout alors welcome on board, l’important c’est de PROFITER DU VOYAGE. Alors on se fait du bien au corps et à la tête mais surtout dans la bonne humeur.

Si tu t’abonnes à notre newsletter, c’est ce que tu retrouveras une fois pas mois (en gros) dans ta boite email. Et puis, on te donnera les dates des cours et des ateliers où tu pourras nous retrouver IRL (truc de dingue).

Ton adresse email :