J’ai décidé de faire de ma vie quelque chose que certains ne comprennent pas (encore), j’ai repris les bancs d’écoles, j’étudie beaucoup les cours que je reçois de mon école, mais j’ai fait le choix d’avoir pas mal de lecture en parallèle, pour me donner de quoi réfléchir. Je suis quelqu’un qui a besoin de comprendre le fond des choses, de mettre les sujets en perspective, pour m’en faire mon propre avis. Et puisque je suis une fille rationnelle, pas très mystique (mais spirituelle quand même !)… Je commence à avoir un peu de recul sur la question.

Allez viens, je t’explique ce que c’est qu’un naturopathe, en vrai.

Naturo-couak ?

sédentarité sport Naturopathie naturopathe andréa budillon« Ah oui, c’est quelqu’un qui vit tout nu dans la nature, c’est ça ? » (heu non, ça c’est peut-être un naturiste, et encore). Mais oui, un naturopathe, il l’aime la nature car en tant qu’homme c’est le milieu dans lequel il évolue depuis la nuit des temps. Et la nature et lui, ils font partie du même monde et elle met tout plein de choses à sa disposition pour qu’elle et lui puissent vivre en harmonie. Mais non. Un naturopathe n’est pas cet amalgame d’idées reçues qui me sont arrivées en pleine figure quand j’ai annoncé autour de moi (les étoiles plein les yeux) que j’allais devenir naturopathe (en plus d’être prof de yoga). Allez, si tu as envie d’en rigoler avec moi, je t’en parle ici : Les 10 remarques que tu te prends quand tu dis que tu deviens naturopatheEt être naturopathe, c’est pas du flan.

La naturopathie, c’est du tangible

Le naturopathe exerce donc la… naturopathie ! Ah… je vois que tu as suivi. Et la naturopathie n’est même pas réservée aux « mystiques » et autres mangeurs de graines. L’Organisation Mondiale de la Santé (très chère O.M.S.) classe la naturopathie comme la 3e médecine « traditionnelle » mondiale (juste après les médecines traditionnelles chinoises et ayurvédiques). Le Bureau International du Travail l’a enregistrée officiellement en 1968. L’UNESCO la considère comme une médecine traditionnelle du genre sérieux. En France on barbote encore, mais on progresse. Il y a plus de 20 000 Heilpraktiker (l’équivalant du naturopathe) en Allemagne où c’est même un métier d’avenir : l’acupuncteur, l’homéopathe, le phytothérapeute… qui n’a pas le diplôme de Heilpraktiker n’a tout simplement pas l’autorisation d’exercer là bas.

Selon l’OMS encore, « la naturopathie est un ensemble de méthodes de soins visant à renforcer les défenses de l’organisme par des moyens considérés comme naturels et biologiques ». Donc le naturopathe a plusieurs cordes à son arc ! C’est un hygiéniste, il s’efforce de restaurer l’équilibre en toi, puis entre toi et ton milieu.

Il te guide et donne les clés pour avoir une meilleure hygiène de vie.

La naturopathie, contrepoids à notre mode de vie

Ce n’est pas tous les jours facile, même pour moi qui baigne dedans, d’aborder nos journées avec une banane d’enfer. A l’heure où je te parle, il y a un gros manque de légumes dans ma vie, je dors plutôt mal, et je travaille trop.

Dans nos vies, nos journées, on est essorés par un rythme de la vie qui s’accélère. Nos aliments, grâce au progrès (qui permet de nourrir de plus en plus de personnes sur cette terre de plus en plus occupée), sont affectés presque tout le temps de différentes formes de pollutions. Notre corps, qui est fait pour bouger (à la base quand même) est devenu partisan du moindre effort, et confie dès qu’il le peut sa mobilité à des aides (moteur, mécanismes, ou même ne bouge presque plus). Notre mental prend de plus en plus de place dans nos vies, d’ailleurs il est encouragé, sur-stimulé ! Comme si le travail avec nos mains et la mobilité de notre corps n’était plus assez noble, pas à la mode. Et ce mental a pris le contrôle de nos vies… Je pense donc je suis ? Quand on ne débranche pas nos cerveaux pour le connecter devant des écrans. On a perdu quelques repères.

Et finalement, cahin-caha, notre santé devient délicate, notre système immunitaire a un coup de mou, nous épuisons notre énergie vitale, notre système nerveux sympathique est en surrégime, notre consommation de médicaments augmente, on a tendance à soigner le symptôme et on ne prend plus le temps de chercher son origine.

Ouh la la, elle ne rigole pas quand elle dit que c’est du sérieux.

Non on ne va pas tous mourir, enfin pas tout de suite, et pas tous en même temps !

yoga posture superbanane

Ce qui m’agace dans cette façon de décrire nos vies d’homme évolués et modernes, c’est que cela n’est pas hyper positif. On peut avoir rapidement envie de lâcher l’affaire, de se dire qu’on ne peut rien faire là, tout seul, contre cette société et ce progrès pour lesquels on contribue d’ailleurs. Mais en fait si. Et si les naturopathes reviennent doucement sur le devant de la scène, c’est une bonne nouvelle : les mentalités évoluent. Non, cela n’est pas un retour en arrière, une nostalgie de « c’était mieux avant », la naturopathie s’inscrit dans le progrès et permet de rétablir un équilibre. Je suis plus que convaincue qu’on arrive en ce moment à une prise de conscience.

Car la naturopathie, c’est une façon de reprendre ta vie en main, petit à petit, pas à pas, de comprendre de quel bois tu es fait et de magnifier ton tempérament et tes super pouvoirs. Ben là, on se sent mieux non ?

Pourquoi as-tu décidé de devenir naturopathe, me demandes-tu ?

Let’s do it !

Ben oui, ce n’est pas le chemin le plus évident ou le plus facile. Si tu me suis un peu sur le blog d’ailleurs, tu t’es bien rendu(e) compte que je suis une fille qui a les pieds sur terre. J’ai passé les 18 dernières années de ma vie à bosser comme un âne dans de grosses entreprises, des start up, des entreprises plus petites (Nouvelle vie. Le jour où tout a basculé)… Je sais ce que c’est que de vivre dans la vraie vie, et de forcer sur soi-même pour affronter ce que notre mode de vie moderne nous impose. J’ai moi aussi mangé des trucs moches, fais des régimes à la mode, gagné et perdu beaucoup de poids (et inversement). J’ai deux enfants, et je tente de faire en sorte de rendre leurs vies plus équilibrées, mais je suis aussi un être humain, et même avec mes supers pouvoirs, je fais des bêtises comme tous les parents. J’ai tiré sur la corde, je tire encore parfois dessus, et j’ai même perdu le fil une fois. Mais maintenant, je comprends comment mon corps fonctionne, je suis de plus en plus connectée à moi même et je m’écoute. Et puis j’ai de fabuleux outils pour faire avancer les choses.

La naturopathie je l’envisage de façon progressive. On ne change pas ses habitudes du jour au lendemain. C’était la raison principale de mes échecs de régimes alimentaires. On a tous la capacité de comprendre ce qui est bon pour nous. On sait de mieux en mieux ce qui est mauvais pour nous. Mais pour agir, on n’a pas toujours des réponses qui nous font plaisir, ou une méthode qui nous va bien. C’est comme cela que la projette, la naturopathie : avancer sur son chemin, le plus agréablement possible, sans nier ce qu’on aime et ce qu’on est, en procédant à des aménagements durables, parce qu’on va ressentir un profond bien être à le faire. La naturopathie que j’ai choisie, elle s’occupe d’ailleurs autant de ton corps que de ta tête.

Les outils du naturopathe

En prévention (pour ne pas tomber malades) ou en cure d’attaque (quand tu as poussé le bouchon un peu trop loin), un naturopathe t’aide à retrouver une hygiène de vie la plus adaptée à ton tempérament à toi, et à remettre ton corps en pleine possession de ses moyens. Son credo c’est d’apprendre à bien te connaître, de cerner ton tempérament et tes habitudes, ton contexte perso, et de te conseiller de façon très personnalisée :

  • Comment bien te nourrir (hygiène alimentaire),
  • Comment te détoxifier et te débarrasser de tout ce dont tu n’as pas besoin (hygiène émonctorielle),
  • Comment être bien dans ton corps et maintenir un système nerveux, hormonal, et énergétique équilibré (hygiène physique et nerveuse),
  • Comment être bien dans ta tête (hygiène mentale) pour ne pas somatiser ou compenser.

C’est un praticien qui connaît comme sa poche les techniques naturelles qui peuvent t’aider, mais aussi un coach, un confident, presque un psy, et même juste parfois une oreille bienveillante, qui t’aidera à réactiver tous tes super pouvoirs !

Il utilise plusieurs techniques, telles que l’alimentation et la micro nutrition, la phyto-minéralogie et les oligo-éléments, l’hydrologie (l’eau), les exercices physiques et la non sédentarité (comme la yogathérapie pour moi, j’en parle ici « La yogathérapie, qu’est-ce que c’est ? »), la réflexologie, les techniques manuelles et les massages bien-être, entre autres… Sans compter parmi les plus importantes : les techniques cognitives (psychologie et émotionnel). Un naturopathe, c’est un généraliste des techniques naturelles. Mais certains naturopathes se spécialisent, et deviennent aussi homéopathes, sophrologues, diététiciens… Certains pratiquent le yoga ou offrent des soins shiatsu… J’y songe.

Mais tout le monde peut s’inventer naturopathe ?

Ben non. Il y a des écoles en France qui forment au métier de naturopathe. Je ne peux que te conseiller de consulter auprès d’un naturopathe qui a été formé par une école sérieuse, comme celle que j’ai choisie. Les formations de naturopathes sont longues : normalement 3 ans, 1 800 / 2 500 heures. On étudie le corps humain de fond en comble (je potasse avec les bouquins de préparation aux écoles d’infirmiers, on se tient au jus des progrès de la médecine et de la connaissance du corps humain) tout comme les techniques naturelles et plus traditionnelles (mais éprouvées sur le long terme). On bosse le fond, on fait des stages, et on passe un diplôme, et/ou des examens continus, puis on obtient un titre RNCP (du Répertoire National des Certifications Professionnelles), késako ? Un titre officiel d’un « professionnel de la profession », quoi.

Une naturopathie qui vit avec son temps

Naturopathie naturopathe andréa budillonJe suis une fille de mon temps. Je suis une vraie geekette, un peu bisounours ok, mais bien ancrée dans mon monde, le nez en l’air et les pieds sur terre. J’ai donc choisi une école de naturopathie rénovée, c’est-à-dire qui a su s’adapter aux contraintes de notre époque et à la place qu’à pris le mental dans nos vies. Cette école insiste sur le côté psychologique. Car dans mon parcours, j’ai choisi de mettre l’accent sur les maladies psychosomatiques et la lutte contre la sédentarité au travers de la remobilisation de nos corps (je suis aussi prof de yoga et yogathérapeuthe). Ca y est, tu as fait le lien ?

La naturopathie et même au-delà

Attention, moment de prise de conscience. Et je finis là dessus. La naturopathie est une discipline holistique, qui nous considère nous en tant qu’hommes, qui valorise notre environnement, et qui nous met en regard de celui-ci. Elle offre une réponse à la fois individuelle et collective. Elle va vraiment plus loin que la simple hygiène de vie et la santé. C’est un peu comme une nouvelle façon de voir les choses. Comme une nouvelle vision des réalités, si tant est qu’on ait le courage de regarder en arrière, et très loin en avant et que l’on accepte de repenser notre place dans ce monde.

superbanane yoga naturopathie cuisine végétale Andréa Budillon

LA SUPERBANANE DANS TA BOITE EMAIL !

Tout est dans le nom ! Notre kiff à Superbanane, c’est de te coller la banane (un jour on fera de la politique et on sera superbonnes en slogans). On sait que ta vie va globalement trop vite et qu’il faut être un peu partout alors welcome on board, l’important c’est de PROFITER DU VOYAGE. Alors on se fait du bien au corps et à la tête mais surtout dans la bonne humeur.

Si tu t’abonnes à notre newsletter, c’est ce que tu retrouveras une fois pas mois (en gros) dans ta boite email. Et puis, on te donnera les dates des cours et des ateliers où tu pourras nous retrouver IRL (truc de dingue).

Ton adresse email :