Ouais, ouais, je vous vois derrière votre écran. Vous vous dites que ça vire chez moi à l’obsession cette histoire de cru… Ok, je plaide coupable. Mais bon j’ai de super excuses et même peut-être de bonnes raisons. Je m’en vais vous expliquer pourquoi.

D’abord, petite précision. Je n’encourage personne à manger 100 % cru. Moi-même je ne le fais pas et je ne suis pas certaine de souhaiter ça. Mais en revanche, je ne sais pas comment vous mangez mais si vous mangez normalement mal, et même plutôt bien, il y a fort à parier que vous ayez des choses à gagner à mettre plus de cru dans votre alimentation. Plus combien ? Ben au moins la moitié et après c’est vous qui voyez.

navré saucisson cuisine crueAh oui au fait, quand on parle d’alimentation crue, on parle de végétaux crus 😊. Les sushis, le saucisson, le carpaccio de bœuf et les fromages au lait cru, c’est pas notre sujet. On aurait même tendance à vous dire de mettre un peu la pédale douce sur ces aliments-là. Bref, revenons à nos chardons.

# Parce que le cru, c’est plein de micro-nutriments (vitamines et sels minéraux)

Vous le savez peut-être mais la chaleur détruit une bonne partie des vitamines. La vitamine C en particulier n’y résiste pas. Mais la chaleur détruit aussi les minéraux : 93 % du fer de vos épinards disparaît à la cuisson vapeur ! Et alors ? Et bien dans nos modes de vie stressants, on a encore plus besoin de micro-nutriments. Et pas de chance, notre alimentation est super pauvre en micro-nutriments. « Quand nos grands-parents croquaient dans une transparente de Croncels, ils avalaient 400 mg de vitamine C, indispensable à la fabrication et à la réparation de la peau et des os. Aujourd’hui, les supermarchés nous proposent des bacs de Golden standardisées, qui ne nous apportent que 4 mg de vitamine C chacune. Soit cent fois moins. », lit-on dans l’Obs (janvier 2015). Et de nombreuses autres études le confirment. Calcium, fer, vitamine C… Notre alimentation est hyper pauvre en tout ça, la faute à une agriculture qui ne respecte pas les sols et qui veut produire beaucoup et très vite.

On ne va pas épiloguer des heures sur l’état du monde mais la conséquence c’est que si tu veux que ton corps fonctionne bien, il a impérativement besoin de ces micro-nutriments. Ils assurent le bon fonctionnement de ton système nerveux (dont tu as vraiment besoin pour résister au stress), de ton système hormonal, de ton système digestif, de ton système immunitaire… Bref, à peu près tout ton corps a besoin de micro-nutriments.

Donc il faut choyer, chouchouter et préserver le peu de minéraux et vitamines qui sont dans ton assiette. Et pour ça, le cru est champion.

# Parce que le cru c’est plein d’enzymes

Cru cuisine crue crusine sans lait sans lactose sans gluten sans farine naturopathie naturopatheLes enzymes sont un peu des magiciens dans l’organisme. On ne comprend pas bien à quoi ils ressemblent mais sans eux, rien ne se fait normalement. C’est pour ça qu’on les compare souvent à des catalyseurs. Avec eux, des réactions comme la digestion sont possibles. Sans eux, non.

Et les enzymes, il y en seulement dans l’alimentation crue. Voilà. Eux aussi ne supportent pas la chaleur. On dit qu’ils trépassent à partir de 42°C. Cela semble dépendre aussi de l’humidité mais grosso modo, aucun ne supporte la cuisson.

C’est un peu ce qui fait dire que l’alimentation crue est vivante. Parce qu’il y a des enzymes comme dans ton petit corps qui vit.

# Parce que le cru c’est plus digeste qu’on le croit

Le cru, ça vous ballonne ? Loin de moi l’idée de nier les réactions de votre bidon, mais je vais vous expliquer pourquoi. Quand on mange beaucoup de végétaux crus, on mange beaucoup de fibres. Si ton intestin est en forme, il gère ça hyper bien. Les fibres font comme un balai qui favorise le transit et tout va bien. Si ton intestin n’est pas en forme, les fibres ça l’irrite. Mais ce n’est pas une raison pour manger une alimentation pauvre en micro-nutriments (voir point 1) !!!! Ton intestin a justement besoin de tous ces micro-nutriments pour être en meilleur état.

Du coup on fait quoi ? Et ben on boit des jus. Les jus, c’est un bon moyen de faire le plein de fruits et légumes sans l’irritation des fibres. Donc tu bois des jus (pas plus d’1/3 de fruits) et tu réintroduis des légumes crus entiers à petites doses… le temps que tu sois capable de faire la transition. Un jour on en reparlera en détail mais les jus, c’est la porte d’entrée du cru. Un bon demi-litre par jour et tu te fais du bien, même si tu ne changes pas le reste de ce que tu manges.

# Parce que quand tu manges cru souvent, tu peux faire des écarts

se faire plaisir cuisine crueBon ça c’est un peu mon équilibre personnel que je vous livre. Je ne sais plus qui disait « quand tu manges un peu cru tu vas un peu mieux, quand tu manges beaucoup cru, tu vas beaucoup mieux. » 100 % d’accord ! Mais à l’inverse, quand tu as une base alimentaire saine avec pas trop de céréales pleines de gluten, pas de lactose et peu de viande, et pleeeeein de légumes, tu peux t’offrir un écart joyeux de temps en temps sans le payer cash (hors problèmes d’intolérance). L’apéro du samedi soir avec les copains ? Quand tu manges cru, franchement, tu peux te faire plaisir sans problème. Une soirée pizza ? Mais bien sûr j’ai mangé des fruits gourmands et de somptueuses salades ce midi !!!

Allez une petite recette en passant : « Le curry de chou-rave : du cru trop bon même en hiver »

Tu as saisi l’idée. Une fois que le cadre est posé, à toi de jouer avec.

Bon le cru on va y revenir (je me forme pour vous proposer des ateliers de ouf) mais voilà déjà pourquoi c’est important.Maintenant que vous savez pourquoi, je vais m’employer à vous aider sur le « comment » de l’histoire.
Prenez soin de vos enzymes les amis !

superbanane yoga naturopathie cuisine végétale Andréa Budillon

LA SUPERBANANE DANS TA BOITE EMAIL !

Tout est dans le nom ! Notre kiff à Superbanane, c’est de te coller la banane (un jour on fera de la politique et on sera superbonnes en slogans). On sait que ta vie va globalement trop vite et qu’il faut être un peu partout alors welcome on board, l’important c’est de PROFITER DU VOYAGE. Alors on se fait du bien au corps et à la tête mais surtout dans la bonne humeur.

Si tu t’abonnes à notre newsletter, c’est ce que tu retrouveras une fois pas mois (en gros) dans ta boite email. Et puis, on te donnera les dates des cours et des ateliers où tu pourras nous retrouver IRL (truc de dingue).

Ton adresse email :