Ouais, je sais, c’est pas glamour de parler des courses de la semaine.

On voudrait toutes vivre en yoga pants avec des licornes, avoir une ligne de rêve, manger des smoothies bowls le matin et être d’une humeur de sirène en déposant les enfants à l’école. Sauf que la vraie vie ça ressemble plus à un défilé d’urgences qui vous laissent comme une serpillière à la fin de la journée/de la semaine/de l’année. Et du coup, il faudrait manger sain au milieu de cette tornade ?

Eh bien oui, et ton allié c’est la gestion des courses. Laisse-moi te démontrer pourquoi.

# Parce que souvent, t’as pas le temps

Je pense que là, j’ai pas besoin de faire une démonstration. T’es speed le matin, souvent le midi au boulot et même le soir en rentrant (ou alors t’es crevée). Autant de raisons qui font que, même si sur le papier, tu es convaincue de la nécessité de bien manger (et que tu peux même donner au moins 5 idées de menus sains dans les 10 secondes), souvent, tu vas devoir faire vite AVEC CE QU’IL Y A. Et c’est dans ces quelques secondes là que tout se joue.

    • Scenario 1 :
      Tu n’as pas fait les courses, tu te fais livrer des sushis ou des burgers et tu te dis qu’en 2020 peut-être tu seras assez adulte pour tenter de manger sainement.
    • Scénario 2 : Ton frigo est plein de fruits et légumes frais (volailles et poissons en option) et tes placards regorgent de bonnes céréales et légumineuses.
      Tu peux te faire vite fait un repas trop bien pour ton petit corps.
      Tu es en forme.
      Tu t’aimes.
      La vie est belle.

Perso, mes repas refuges quand je suis pressée et que je n’ai pas trop de créativité, c’est les pâtes complètes aux légumes (courgettes ou tomates et poivrons en été, poireaux ou brocolis en hiver, petits pois et asperges au printemps…) et les currys de légumes avec du riz complet (là, tu mets tout ce que tu veux, carottes, lentilles corail, choux, courges en tous genres avec du curry, de l’oignon et une pointe de lait de coco). Une petite salade composée en complément et c’est parfait. Même pour les mâles. Même pour les enfants.

# Parce que le sentiment d’abondance, c’est important

Si tu as fait plein de régimes, tu sais que le sentiment de manque est désagréable voire carrément flippant pour certains. C’est pas un hasard si on est à cran quand on ne mange pas beaucoup. Ce n’est pas toujours une question de quantité d’ailleurs. Parfois, juste manger différemment et te priver de tes aliments doudous te met dans une situation de sevrage violent. Ceux qui sont accros au chocolat, au sucre, au croustillant en ont peut-être déjà fait l’expérience.

 

Donc autant limiter la violence de la transition. Et c’est là que les courses sont indispensables. Parce qu’ainsi tu peux garnir tes placards et ton frigo de choses saines en abondance. Et c’est vrai qu’une belle coupe à fruits d’été est parfaitement irrésistible. Moi, j’avoue qu’ouvrir mon placard rempli de bocaux pleins de céréales, de noix et de fruits secs me fait toujours plaisir. Et au moment de préparer le repas, c’est vers eux que je me tourne pour savoir ce qui me fait envie.

Tu peux lire aussi : « Addict au sucre, elle fiche sa vie en l’air ».

Résumé de la situation : arrange-toi pour que tout soit plein quand tu te lances dans un rééquilibrage alimentaire. C’est rassurant pour ton esprit et tes émotions.

On me demande souvent comment je fais pour cuisiner frais tous les jours sans faire de courses tous les jours. On fait grosso modo une livraison d’épicerie d’un quelconque supermarché bio tous les 15 jours (en bio autant que faire se peut). Un plein par semaine de fruits et légumes et produits frais au magasin bio du quartier. Parfois, j’ai besoin d’un raccord en semaine si le magasin bio était pauvre (ça arrive l’hiver) mais pas toujours. A savoir : on mange quasiment pas de viande, ce qui a tendance à compliquer encore un peu les courses. Moi je ne congèle pas et je conserve le moins possible pour essayer de garder les aliments vivants mais il existe sinon plein de modes d’organisation qui facilitent encore la tâche, comme de préparer le week-end les repas pour la semaine ou de faire des grandes quantités à réchauffer.

# Parce que le snacking pourri te guette

Ton pire ennemi, c’est évidemment le gros craquage snacking.
La tablette de chocolat après une journée stressante.
Le paquet de chips/le fromage avant le repas.
La glace devant le film.
Tu peux lire aussi : « Ces conseils concernant ton alimentation qu’on te ressert et qui t’énervent… Vraiment. »

Surtout si ça devient une habitude, ce qui est souvent le cas.
Là encore, je crois que la seule option viable (à moins d’avoir une volonté de moine), c’est d’avoir des alternatives saines et variées sous la main pour pouvoir choisir quelque chose d’agréable pile au moment où tu es tentée. Mes bocaux de noix et fruits secs me souvent la mise à chaque fois (tu as goûté les noisettes grillées ? J’adore). Mais cela peut aussi être de bonnes olives, un caviar d’aubergine dans lequel tu trempes des légumes, des stocks de tomates cerises. Et pour éviter le verre de vin (pas tous les soirs non plus), des jus de fruits et de légumes.
A toi de trouver ton bonheur.

Tout ça pour dire que sur le papier, on aimerait toutes êtres des héroïnes du quotidien à préparer à l’avance et à tout faire maison.
Mais que en vrai, on a besoin d’aller vite et de faire simple très souvent dans la semaine. Et c’est là que ta gestion des courses te sauve.

Donc moi, si j’ai un conseil à te donner pour manger sain, ce n’est pas d’apprendre à cuisiner ou de t’acheter plein de bouquins trop beaux de recettes veggie ou de tomber amoureux du tofu (c’est l’étape 2 ça, on en reparlera), mais d’abord et avant tout de gérer tes courses comme si ta santé en dépendait.
Tu l’as compris, c’est le cas.

superbanane yoga naturopathie cuisine végétale Andréa Budillon

LA SUPERBANANE DANS TA BOITE EMAIL !

Tout est dans le nom ! Notre kiff à Superbanane, c’est de te coller la banane (un jour on fera de la politique et on sera superbonnes en slogans). On sait que ta vie va globalement trop vite et qu’il faut être un peu partout alors welcome on board, l’important c’est de PROFITER DU VOYAGE. Alors on se fait du bien au corps et à la tête mais surtout dans la bonne humeur.

Si tu t’abonnes à notre newsletter, c’est ce que tu retrouveras une fois pas mois (en gros) dans ta boite email. Et puis, on te donnera les dates des cours et des ateliers où tu pourras nous retrouver IRL (truc de dingue).

Ton adresse email :