Alors oui c’est un livre qui t’apprend à faire des sacs poubelles (les cacas de ta maison donc) plus petits et à consommer mieux pour éviter de tout jeter régulièrement. Qu’est-ce que ça a à voir avec notre choucroute de Superbanane ? Et ben le zéro déchet, ça fait du bien. Vraiment.

Alors petit point de contexte pour ceux qui seraient passés à côté de la déferlante Zéro déchet (je ne te jette pas la pierre, hein #nojudgement). Béa Johnson, c’est la papesse du Zéro déchet. Elle a réussi la prouesse de ne produire qu’un petit bocal de déchet par an pour sa famille de 4 personnes. Et pourtant elle revient de loin. Elle qui est Française mais qui vit aux Etats-Unis a vécu son rêve américain en grand : cheveux blond platine, faux ongles, maison de ouf et compagnie. Mais à la faveur d’un déménagement où elle et sa famille ont été obligés de vivre avec peu pendant quelques mois, elle a réalisé qu’en fait, tout était plus simple avec peu. Déclic. Recherches. Changement de vie. Et là voilà qui partage avec nous son savoir-faire.

Alors même si je suis loiiiiiin de faire du Zéro déchet, je vais te raconter pourquoi ce livre m’a fait du bien et comment il a changé ma vie en mieux.

tous connectés univers Zero déchet minimalisme désencombrement simplicité naturopathie écologie# Parce qu’on est tous reliés

Les poubelles, en soit, ça occupe assez peu mon quotidien. En revanche, quand je vois à quoi ressemble une décharge ou même comment on se débarrasse de nos déchets toxiques dans les pays les plus pauvres, je me prends une bonne dose de culpabilité sur les épaules. Parce que oui, eux et nous c’est pareil. Et quand on traite notre environnement avec le je-m’en-foutisme du moment, ben il faut pas s’étonner qu’on se fasse du mal à nous-même. Le paysage et nous c’est pareil. On est tous reliés. Ce n’est pas seulement une vue de l’esprit mais un des apports de la physique quantique. On en reparlera un jour.

Mais la bonne nouvelle, c’est que ça marche aussi dans l’autre sens.
Quand je prends soin de l’environnement et d’autres êtres humains (ou d’animaux), je suis davantage en mesure de prendre soin de moi.
Le Zéro déchet, c’est pour moi d’abord ça.

# Parce que le minimalisme, ça apaise

Penser Zéro déchet, ça implique de repenser un peu sa consommation pour acheter davantage de choses qui durent. Le mobilier, les vêtements, la vaisselle par exemple. Du coup, on achète moins mais mieux. Et du coup on se débarrasse de ce qu’on n’aime pas trop. La maison respire davantage (même si t’es pas obligé de pousser le truc à l’extrême et que tu peux vivre dans un intérieur un peu bohême si tu aimes ça).

La conséquence de tout ça, c’est que tu es entouré de choses rares mais que tu adores. Et ça c’est hyper cool.

Si tu as tendance comme moi à être vite saturé de sensations (trop de bruit ou de lumière et tu te mets en PLS), le minimalisme, c’est bon. Je ne suis pas encore au bout de mon désencombrement mais ça avance tranquillement, placard par placard. Je donne le plus souvent, à des particuliers ou à des associations. Tu retrouves aussi pas mal de place alors que tu avais l’impression d’être à l’étroit.

Si tu es du genre à avoir une garde-robe qui déborde, jette un œil à la notion de garde-robe capsule sur internet. C’est beau, simple et réjouissant.

# Parce que ça peut être rigolo

Si tu as l’habitude de faire un gros plein hebdo au supermarché, tu as sans doute remarqué que ça produisait pas mal d’emballages à chaque fois.

Donc on est passé aux boutiques bio de quartier et puis même à la boutique de vrac. Donc maintenant, on a nos sacs vides, nos bocaux, nos bouteilles, pour aller acheter du vrac. Et en prime, nos placards sont tout jolis avec tout ce vrac en bocal qu’on repère d’un seul coup d’œil. Ma fille adore venir avec moi remplir les bocaux à la boutique de vrac.

Bon en revanche, moi je n’arrive toujours pas à refuser les trucs qu’on me donne : le sac en plastique, l’emballage du pain etc…

Pareil pour la lessive. J’ai appris à la faire moi-même avec du savon de Marseille et de l’eau. Je l’ai fait pendant 2 ans et ça m’a fait plaisir (ça prend 5 mn). Puis finalement je suis passée au savon noir directement.

Idem pour le déo, l’huile visage, le démaquillant… Et c’est assez sympa d’avoir des produits sur mesure que tu réalises en quelques minutes à partir d’ingrédients en vrac. (tiens ma super recette de déo maison, c’est par là : « Le déodorant qu’il te faut, c’est celui que tu fais !« )

Donc une fois l’effort de changement réalisé, la vie est au moins aussi rigolote qu’avant sinon plus (moi le gros plein du samedi au supermarché, c’était une épreuve).

Prochaine étape : le composteur de balcon

# Parce que c’est toi qui choisis

Déjà, tu ne fais du Zéro déchet que si ça correspond à tes valeurs. Et si c’est le cas, c’est facile de se sentir plus en accord avec tes valeurs ainsi. Hop, grosse cohérence. Hop, bonheur d’être soi. #coeursurtoi.

Ensuite, il y a autant de Zéro déchet que d’individus. C’est plein d’arbitrages sur ce qui est important pour toi et c’est toi qui choisis jusqu’où tu vas (euh, on en parle du papier toilette ?!!!). Tu peux très bien progresser sur les vêtements mais trouver que l’achat de livres est un truc fondamental pour toi. Et c’est déjà très bien. Toujours beaucoup plus satisfaisant que de ne rien faire du tout.

Enfin, et c’est là le plus important je trouve : tu choisis ton rythme. On ne passe pas au Zéro déchet du jour au lendemain. Changer ses habitudes, c’est long et c’est souvent comme ça qu’on les intègre au mieux dans son quotidien. Donc à toi de voir par quoi tu commences et à faire tranquillement ce qui te semble facile, quitte parfois à faire des retours en arrière pour trouver d’autres alternatives qui te conviennent mieux.

rythme Zero déchet minimalisme désencombrement simplicité naturopathie écologie

A titre d’exemple, depuis que ma fille est dans une école un peu loin et que j’ai réorganisé ma vie professionnelle, j’ai beaucoup produit de déchets à la machine à café et il m’arrive d’acheter de la nourriture un peu mois écofriendly (pâte à tarte toute prête par exemple ou conserves de maïs ou de pois chiches) pour continuer à préparer des bentos pas trop atroces. C’est comme ça. Sinon le quotidien est trop compliqué. On verra quand les choses seront plus simples. Et ça ne m’empêche pas de progresser ailleurs.

Voilà. Le Zéro déchet, ça fait du bien. C’est pourquoi je vous engage vivement à vous lancer dans le Zéro déchet ou le minimalisme si vous sentez qui ça titille une fibre en vous. Et le bouquin de Béa Johnson donne une foule d’astuces pratiques et passe en revue tous les secteurs de la vie. De quoi s’y mettre, à sa mesure. Plein de bonnes ondes si vous décidez de passer à l’acte !

superbanane yoga naturopathie cuisine végétale Andréa Budillon

LA SUPERBANANE DANS TA BOITE EMAIL !

Tout est dans le nom ! Notre kiff à Superbanane, c’est de te coller la banane (un jour on fera de la politique et on sera superbonnes en slogans). On sait que ta vie va globalement trop vite et qu’il faut être un peu partout alors welcome on board, l’important c’est de PROFITER DU VOYAGE. Alors on se fait du bien au corps et à la tête mais surtout dans la bonne humeur.

Si tu t’abonnes à notre newsletter, c’est ce que tu retrouveras une fois pas mois (en gros) dans ta boite email. Et puis, on te donnera les dates des cours et des ateliers où tu pourras nous retrouver IRL (truc de dingue).

Ton adresse email :