Aujourd’hui, le yoga fait vraiment partie de ma vie. Mais ça n’a pas toujours été le cas. Vous voulez savoir pourquoi et comment le yoga rend accro ? Je ne peux pas parler pour tout le monde, mais pour moi, je sais. Venez, je vous raconte.

#1 Premiers essais : « un jour, le yoga aura une grande place dans ma vie »

yoga relaxation doux

J’ai fait du yoga pour la première fois quand ma fille avait 3 mois. Elle a 10 ans. Un yoga très doux, porté sur le ressenti. Parfait pour se réapproprier son corps en douceur. J’ai aimé tout de suite. Et surtout je me suis dit « un jour, le yoga aura une grande place dans ma vie ». C’était une évidence. Pourquoi, je ne sais pas bien. Mais cette pensée ne m’a jamais quitté. Alors que le yoga, lui m’a quitté longtemps. Après cette année de yoga, j’ai arrêté. Ma vie était trop compliquée. J’étais trop fatiguée. Je ne trouvais pas le bon cours. Il m’est arrivé d’en faire un peu seule le matin. Jusqu’à ce qu’une mauvaise nuit de trop me fasse repartir à zéro.

J’ai repris d’autres cours aussi. Mais aucun qui ne me plaise vraiment. Du yoga trop lent, qui me laissait parfois plus énervée qu’en arrivant. Et pourtant, je savais qu’un jour le déclic viendrait.

#2 Le déclic yoga ashtanga

Janvier 2016. Une salle de crossfit ouvre en bas de chez moi. Ils proposent aussi des cours de yoga ashtanga. A ce moment-là, je suis dévorée par le boulot, trop crevée ou stressée, je fais des « nausées de fatigue », un truc que je suis apparemment seule à faire mais qui est assez violent. Je suis décidée à faire quelque chose pour casser le cercle vicieux.

Je commence donc les cours d’ashtanga. Coup de foudre immédiat pour cette pratique répétitive (c’est tous les jours la même séquence), dynamique (ça ne s’arrête pas, au rythme de ta respiration) et précise (à faire tous les jours, tu gagnes en détail). Je pratique immédiatement 5 fois par semaine, 1 heure à chaque fois.

#3 Que la force soit avec toi

Moi qui suis plutôt souple mais pas forte (j’en parle ici : La souplesse, cette malédiction) j’ai immédiatement vu que ça me faisait gagner en force. Le dos, la taille, les bras… Au bout de 3 mois, la respiration Ujayi (elle fait le bruit d’une chaudière) m’est plus naturelle et je sens que ça fait travailler mes abdos.

Ça me permet aussi de gérer ma fatigue et ça, c’est quand même un truc trop merveilleux quand, comme moi, on a le sentiment qu’être adulte, c’est être fatigué.

Au bout de 5 mois, je peux faire la série en faisant un vrai chaturanga à chaque fois (une sorte de planche qui sollicite beaucoup les bras).

posture sur la tete sirvasana yoga superbanane

Et miracle, je fais la posture sur la tête !!! Une victoire qui débloque pas mal de limites. Après tout, si je peux faire ça en quelques mois, je serai sans doute capable de faire des trucs incroyables en quelques années !!!!

#4 2e effet kiss cool : le lâcher-prise

Ceux qui me connaissent bien vont peut-être rigoler en lisant ça car je ne suis pas encore une reine de la coolitude. Pourtant, au bout de quelques mois de yoga, je me suis rendue compte que je réussissais à prendre les choses avec beaucoup plus de distance. Dans le boulot surtout. A moins me révolter. A moins m’attrister.

C’est peut-être autre chose me direz-vous ? Je me le suis demandé aussi. Mais en septembre, un peu bousculée par le quotidien, j’ai ralenti mes séances de yoga. Et ce qui devait arriver arriva : retour des angoisses existentielles. Un bon test. Maintenant je sais ce que le yoga fait pour moi. J’ai vite repris le chemin du tapis.

#5 Et finalement, la joie…

comprendre yoga yogis jargonEst-ce que ça vous est arrivé de regarder votre vie en vous disant que tout va bien. Que vous pourriez difficilement rêver mieux et pourtant de ne pas ressentir de joie. Moi ça m’arrivait souvent. C’est énervant parce qu’il n’y a personne sur qui rejeter la responsabilité. Il faudrait juste changer de regard.

Et bien le yoga a fini par changer ça aussi. Par petites touches. J’ai réussi à m’émerveiller de cette jolie lumière matinale. Du bonheur d’aller manger des légumes chop suey toute seule le midi à deux pas du bureau. De rentrer chez moi. Bref, de mieux savourer tout ce que j’ai la chance de vivre.

Ce n’est pas un état permanent mais ça m’arrive bien plus souvent qu’avant.

#6 Et maintenant ?

J’ai déjà renoncé deux fois à intégrer un teacher training pour devenir professeur de yoga. Parce que je ressens très fort que ce n’est pas encore le moment pour moi. Que je vais explorer librement encore. Peut-être justement aller vers des pratiques plus libres, plus créatives. Mais je sais que je vais le faire à un moment ce teacher training pour transmettre ce cadeau incroyable qu’est le yoga.

Ce billet est d’ailleurs d’une ironie délicieuse puisque je viens de passer 3 semaines sans pratiquer. Pour une foule de raisons, dont certaines pas bonnes du tout, j’ai eu besoin de faire une pause. Qu’est-ce que j’en ai tiré ? La certitude que c’était une pause mais que le yoga était désormais avec moi pour toujours. Qu’à un moment, j’allais reprendre. Evidemment.

Et puis toutes les leçons du yoga qui ne sont pas physiques me servent tous les jours : accueillir l’instant, arrêter de se battre contre ce qu’on ne peut pas changer, aller vers ce qui nous fait envie même si sur le papier ça a l’air difficile, essayer de glisser de la bienveillance partout où on peut…

Voilà en quelques mots mon histoire avec le yoga. Enfin le début. Puisque ce n’est que le début…

Et si vous voulez en savoir plus sur l’histoire du yoga d’Andréa, c’est par-ici !

 

superbanane yoga naturopathie cuisine végétale Andréa Budillon

LA SUPERBANANE DANS TA BOITE EMAIL !

Tout est dans le nom ! Notre kiff à Superbanane, c’est de te coller la banane (un jour on fera de la politique et on sera superbonnes en slogans). On sait que ta vie va globalement trop vite et qu’il faut être un peu partout alors welcome on board, l’important c’est de PROFITER DU VOYAGE. Alors on se fait du bien au corps et à la tête mais surtout dans la bonne humeur.

Si tu t’abonnes à notre newsletter, c’est ce que tu retrouveras une fois pas mois (en gros) dans ta boite email. Et puis, on te donnera les dates des cours et des ateliers où tu pourras nous retrouver IRL (truc de dingue).

Ton adresse email :